Allez les Girondins


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aulas se couvre un peu de ridicule

Aller en bas 
AuteurMessage
fcgb-coach
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Age : 29
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Aulas se couvre un peu de ridicule   Sam 2 Aoû - 13:04

Rencontré vendredi à la Commanderie, Pape Diouf a fait un point complet sur l’actualité marseillaise. Le président de l’OM est revenu, en exclusivité pour Football365, sur tous les dossiers de ces dernières semaines.
Président Pape Diouf, avant tout, donnez-nous de vos nouvelles. Vous avez subi une intervention chirurgicale et vous rentrez juste de rééducation. Comment allez-vous ?
Ça va ! J’ai subi une double opération en fait. Mais j’ai pu prendre quelques jours de repos et je rentre d’une rééducation classique que je n’avais pas eue le temps de faire avant. Je suis prêt à attaquer la saison.

Une saison qui s’annonce palpitante même si on entend moins parler de l’OM comme le grand favori, contrairement à l’an dernier…
C’est une bonne chose dans le fond. Beaucoup de gens ont retenu les leçons du passé. Qui n’avait pas fait de l’OM le grand ténor du championnat la saison dernière ? J’avais même entendu des ressortissants éminents du milieu du football (ndlr : il fait allusion à Jean-Michel Aulas) faire de nous les favoris du championnat avant le début de la saison. Au vu de notre parcours initial, certains se sont retrouvés dans la position du chat échaudé. Il y a donc plus de prudence cette année. Et nous n’allons pas crier sur tous les toits que nous avons la plus belle équipe et que nous sommes les plus forts. Par contre, on reconnaît avoir constitué une équipe de manière à pouvoir répondre à nos ambitions et à nos objectifs. Mais tout cela avec réalisme.

Quelles sont précisément ces ambitions ?
C’est ma cinquième année à la tête du club et avec mes collaborateurs, nous essayons avant tout de donner une certaine stabilité à l’OM. Nous y sommes arrivés en grande partie. Mais cela ne suffit pas. Il faut maintenant essayer de trouver cet élan qui va propulser le club vers les premières places et lui permettre de jouer dans la cours des grands. C’est ce que nous essayons de faire.

En cassant la tirelire et en recrutant des joueurs comme Ben Arfa et Koné ?
On ne peut pas dire que l’OM a cassé sa tirelire pour ces deux joueurs. C’est vrai que les négociations ont parfois été exposées sur la place publique. Mais pas par notre faute. Peut-être qu’on a voulu faire croire que nous avions dépassé les limites financières que nous avions fixées. Mais ce n’est absolument pas le cas.

« Un joueur qui est sous contrat ne fait pas ce qu’il veut »

A qui faites-vous allusion ?
Jean-Michel Aulas a beau dire aujourd’hui qu’il nous a fait un prix d’ami pour Hatem Ben Arfa… Au mieux ça me fait sourire. Mais au pire, ça me fait dire qu’il se couvre un peu de ridicule. Je pense que c’est une manière qu’il a de préserver sa réputation, probablement grossie, de fin négociateur. L’homme a tendance à triturer les chiffres, à les malmener un peu, à dire onze quand c’est dix ou douze quand c’est onze. Cela m’arrache un certain rictus. Mais rien de plus…

Et quand le Zenit propose 18 M€ pour Mathieu Valbuena, ça vous arrache également un petit rictus ?
Si le Zenit a proposé 18 M€ pour Mathieu Valbuena, c’est probablement au journal qui a publié l’information. Mais pas à l’OM ou à moi. Oui, il y a un intérêt manifesté par le Zenit pour Mathieu. Mais on ne s’est jamais retrouvé autour d’une table de négociations avec les Russes. Inutile d’aller plus loin ou d’alimenter la chronique sur ces choses-là. Mathieu restera avec nous cette saison et à Marseille, les choses sont claires. Ici, un joueur qui est sous contrat ne fait pas ce qu’il veut. Seule la direction peut autoriser le départ d’un joueur. Valbuena, ce n’est pas aujourd’hui un sujet de conversation. Maintenant, que nos joueurs soient l’objet de ce genre de manifestation, ça démontre leurs qualités.

Quelle est la position de la présidence marseillaise quant au cas Djibril Cissé ?
Je n’ai pas la vocation de la girouette. Je n’en suis pas une et mon discours ne varie pas. Lorsque les temps étaient compliqués, Djibril est venu me voir et nous avons convenu que si à la fin de la saison, un club anglais venait et faisait une proposition normale, on pourrait réfléchir et discuter. Mais j’avais ajouté que nous le laisserions partir que si nous étions rétribués normalement et que nous ayons une solution sportive de rechange. Au moment où je vous parle, aucune de ces conditions n’est réunie. Voilà un garçon qui vaut 37 buts en une saison et demi : ce n’est pas donné à tout le monde. J’ai toujours dit qu’il n’existait pas un joueur intransférable mais aujourd’hui, il est plus aisé de penser que Djibril restera avec nous cette saison.

Eric Gerets répète qu’il attend une doublure pour Laurent Bonnart. Où en êtes-vous ?
Lors de chaque Mercato, l’exercice consiste à trouver l’équilibre sportif et financier. Quand on est l’OM, cela revient à afficher clairement les ambitions sportives et limiter les dépenses. Ne pas faire n’importe quoi. Aujourd’hui, on enregistre des arrivées mais pas de départs majeurs qui étaient pourtant prévus. La saison va débuter et certains joueurs vont venir nous voir quand ils verront qu’ils n’ont pas beaucoup de temps de jeu. Je serai attentif. A ce moment-là, des départs vont être enregistrés. Et lorsque ces départs seront entérinés, rien n’interdira de compléter l’effectif.

Robert Louis-Dreyfus suit-il ce qui se passe à Marseille pendant le Mercato ?
Au delà de sa bienveillance, du temps, de l’énergie et de l’argent qu’il a consacré au club, il reste le premier supporteur de l’OM. Plutôt que de penser « finances », il parle avec moi du domaine sportif, des joueurs qui partent, de ceux qui arrivent… Pour vous répondre, oui, il est là. Et il a envie lui aussi de gagner un trophée. Il n’intervient pas sur les transferts mais il regarde ce qui se passe. Et je lui fais part de mes décisions pour éviter qu’il ne les apprenne par les journaux.

« L’OM n’a pas volé sa légende »

Avec 42 000 abonnés, l’Olympique de Marseille sera une nouvelle fois le club le plus supporté…
Cela démontre en effet l’allant et l’enthousiasme que nous suscitons. Ça montre aussi que ce club n’a pas volé sa légende. Même s’il y a parfois des turbulences et des dérapages, même si parfois il peut y avoir un peu d’effervescence, nous entretenons des relations plutôt saines avec nos supporteurs. Et nous restons acquis à l’idée que nous avons les supporteurs les plus enviables. Ils nous suivent partout et sont d’une grande fidélité.

Gagner un trophée après quinze ans d’attente serait un beau cadeau pour eux…
Nos supporteurs mériteraient aujourd’hui d’avoir une équipe qui occupe le devant de la scène. C’est ce que nous nous efforçons de faire. J’aimerais évidemment gagner la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, aller le plus loin possible en Ligue des Champions… Il n’y a pas un seul supporteur qui soit plus désireux que moi de gagner quelque chose. Non pas par vanité personnelle mais parce que je pense que ce club et cette ville méritent aujourd’hui de gagner quelque chose. On va essayer de tout faire pour atteindre cet objectif. Mais Lyon reste le club le plus riche de France, le mieux doté, et il serait présomptueux d’effacer Lyon de la carte. Lyon sera encore présent cette année. Et d’autres clubs comme Bordeaux ou le PSG se sont renforcés. Nous devons résister au milieu de cette concurrence féroce.

L’OM reste donc selon vous en retrait de Lyon ?
Certains nous mettent quasiment sur le même pied d’égalité. Mais je crois que c’est une erreur. Lyon possède une réelle avance sur nous : une avance financière, économique et même une avance sur la configuration de l’effectif. A Lyon, il y a beaucoup d’internationaux. Et on ne va pas dire que nous allons damer le pion à Lyon. Mais on va essayer de réduire encore l’écart qui nous sépare d’eux.

Craignez-vous un nouveau départ raté, comme l’an dernier ?
Pour mémoire, nous étions avant-derniers après treize journées. Au tiers du championnat, nous étions largués. Et il ne faudra pas renouveler cette carence cette année. A nous de ne pas renouveler les erreurs du passé.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aller-les-girondins.superforum.fr
 
Aulas se couvre un peu de ridicule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ridicule, votre avis ?
» Couvre-roue
» le ridicule ne tue pas
» COUVRE CHAUSSURE PRO
» Le ridicule peut il tuer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Allez les Girondins :: LE FOOT :: Le foot en France :: Ligue 1 :: Marseille-
Sauter vers: